Espace membre : Ouvrir une session
Accueil > Actualités > Interview de Mme Ratiba CHIBANI, Directrice Générale de l’Institut Algérien de la Normalisation (IANOR)

Interview de Mme Ratiba CHIBANI, Directrice Générale de l’Institut Algérien de la Normalisation (IANOR)

« …Un travail en profondeur avec mes collaborateurs et les experts du PME II a été entrepris en vue de revoir l’organisation actuelle et projeter une structuration qui sera en mesure de répondre aux besoins de l’économie algérienne sur les plans de l’élaboration et de la diffusion des normes nationales, régionales et internationales…. »

Question : Présentez-nous votre institution, c’est quoi l’IANOR ?

Réponse de Mme Chibani : L’Institut Algérien de Normalisation est régi par le décret exécutif n° 98 – 69 du 21 Février 1998 (modifié et complété par le décret N° 11_20 du 25.01.2011) portant création de l’IANOR il est placé sous la tutelle du Ministère de l’Industrie, de la Petite et Moyenne Entreprise et de la Promotion de l’investissement. Il est chargé de :

  1. la centralisation et la coordination de l’ensemble des travaux de normalisation entrepris par les structures existantes et celles qui seront créées à cet effet ;
  2. l’adoption de marques de conformité aux normes algériennes ainsi que la délivrance d’autorisation de l’utilisation de ces marques et le contrôle de leur usage dans le cadre de la législation en vigueur ;
  3. la constitution, la conservation et la mise à la disposition de toute documentation ou information relative à la normalisation ;
  4. l’application des conventions et accords internationaux dans les domaines de la normalisation ;
  5. assure le secrétariat du Conseil National de la Normalisation (CNN), et des Comités Techniques Nationaux de Normalisation.

Les métiers de l’IANOR sont :

Élaboration et publication de référentiels normatifs :

  • Normes, procédures d’évaluation de la conformité.
  • Assistance aux ministères initiateurs des règlements techniques, en matière de normes et documents normatifs.

Information sur les Référentiels normatifs :

  • la constitution, la conservation et la mise à la disposition du public de toute la documentation ou information relative à la normalisation et les règlements techniques ;

Certification de Produits :

  • la délivrance de marques de conformité aux normes algériennes et le contrôle de leur usage dans le cadre de la législation en vigueur ;

Formation sur les Référentiels :

  • la formation et la sensibilisation dans les domaines de la normalisation.

Question : Pouvez- vous en quelques mots nous livrer votre vision de l’institut ?

Réponse de Mme Chibani :

  • Être un acteur clé du développement de l’économie algérienne par son action dans le domaine de la normalisation et la certification dans un contexte de compétitivité internationale.
  • Consolider son rôle en mettant à la disposition des opérateurs économiques ses compétences dans l’élaboration des documents normatifs et notamment la représentation des intérêts algériens dans les travaux régionaux et internationaux, son savoir faire en matière d’évaluation de la conformité, sa capacité d’écoute, de veille et de diffusion de l’information, ses activités d’appui et d’accompagnement dans les domaines de la normalisation et de la certification.

Question : Quel est le type de collaboration que vous avez entrepris avec le PME II ?

Mme la Directrice Générale de l’IANOR : Nommée Directrice Générale de l’IANOR depuis juillet 2012, j’ai effectué une évaluation des actions du Programme PME II qui a démarré ses activités depuis le mois de mai 2009 à ce jour. L’évaluation a permis de valider des actions mises en œuvre, et de repréciser d’autres actions en cours en particulier celles qui ont des retombées sur le développement de nos métiers, et ce en cohérence avec le rôle que l’IANOR doit jouer dans le processus d’adhésion de l’Algérie à l’OMC et la mise en œuvre de l’accord d’association avec l’UE.

Plusieurs actions ont été programmées et réalisées dans le cadre du programme PME II au profit de l’IANOR. Elles ont couvert le diagnostic, les formations, l’élaboration des supports de formation et l’accompagnement le management, l’accréditation, la formation des secrétaires des comités techniques de normalisation et la formation de formateurs

Un travail en profondeur avec mes collaborateurs et les experts du PME II a été entrepris en vue de revoir l’organisation actuelle et projeter une structuration qui sera en mesure de répondre aux besoins de l’économie algérienne sur les plans de l’élaboration et de la diffusion des normes nationales, régionales et internationales.

Question : Quelles sont les projets de développement de votre institution ?

Réponse de Mme Chibani :

  1. Instaurer une synergie entre organismes, entreprises et institutions utilisateurs de normes et l’IANOR ;
  2. Améliorer les conditions d’accueil et de travail des CTN ;
  3. Développer les capacités de l’IANOR en matière de veille normative et réglementaire internationale
  4. Promouvoir la marque de conformité aux normes Algérienne (TEDJ) et la référence à la norme dans les cahiers de charge.
  5. Mettre en place la fonction veille normative, composante indissociable de la veille stratégique ;
  6. Acquérir les licences pour l’exploitation et la distribution des normes étrangères (API, ASME, ASTM,…) en Algérie ;
  7. Promouvoir la certification système par l’IANOR
  8. Participer activement au réseau mondial d’information normative ISONET
  9. Développer les organismes sectoriels à caractère normatif (OAN).
  10. Implémenter un système de GED pour la gestion des documents ;
  11. Réorganiser et moderniser la bibliothèque de l’institut selon les standards nationaux de normalisation ;
  12. Moderniser le centre d’information ;
  13. Ouverture de points régionaux d’information normative ;
  14. Renforcer notre participation au sein des CTISO/CEI dès la proposition des thèmes de normalisation en amont :
  15. Accréditation de l’activité certification système et produits de l’IANOR selon les normes ISO/CEI 17021 et ISO/CEI 17065
  16. Développer l’expertise nationale en normalisation, qualité, certification et essai.

Interview réalisée le 3 décembre 2012

envoyer l'article par mail envoyer par mail