Espace membre : Ouvrir une session
Accueil > Actualités > Paroles d’expert : « Nouvelles filières de la sous-traitance industrielle en Algérie »

Paroles d’expert : « Nouvelles filières de la sous-traitance industrielle en Algérie »

Suite au recentrage des entreprises sur leur cœur de métier, l’activité de la sous-traitance a été développée en recourant au marché pour les produits où leur avantage compétitif était faible.

C’est ainsi qu’a émergé l’industrie équipementière, pour l’industrie de produits industriels en général et de l’automobile, en particulier.

Un autre volet de la sous-traitance est constitué par la pièce de deuxième monte ou pièce de rechange. Les sociétés industrielles algériennes : cimenteries, briqueteries, céramiques, hydrocarbures, production d’énergie électrique, …, sont de très grandes consommatrices de pièces de rechange. Un autre secteur, le transport ferroviaire, en plein développement avec la construction d’un nouveau réseau de 4 000 km et la modernisation de l’ancien réseau, long de 4 000 km, est aussi, un grand consommateur de pièces mécaniques, pièces en plastique et en caoutchouc.

Les principales familles de pièces de rechange, sources de développement potentiel de nouvelles filières de sous-traitance, se composent :

  • Des pièces mécaniques de précision, pour l’industrie pétrolière, la production d’énergie, les briqueteries, le ferroviaire …
  • Des pièces d’usure et produits réfractaires, pour l’industrie du ciment, stations de production d’agrégats et industrie de la céramique ;
  • Des pièces de plasturgie pour le ferroviaire notamment. Les activités des sociétés citées, sont conditionnées par la disponibilité des pièces de rechange. La quasi-majorité des pièces de rechange consommées par ces sociétés est importée. Les montants dédiés à l’importation de pièces de rechange, sont de l’ordre de centaines de millions de dollars par an.

La viabilité de ces donneurs d’ordres, est avérée sur des décennies et garantit un marché très porteur sur le long terme.

L’intégration nationale de ces produits a un avantage compétitif, dû au fait que la production, est grande consommatrice d’énergie.

La conversion des besoins des donneurs d’ordres, en demandes pour le marché national, exige un professionnalisme des sous-traitants et sera conditionnée par l’homologation par le donneur d’ordre, de la société et de ses produits.

M. Abdelaziz KEZZAR

Consultant

envoyer l'article par mail envoyer par mail